Retour à l’accueil > Chansons & musique > « Hineininterpretierung »

DAAU (Die anarchistische abendunterhalrung)

« Hineininterpretierung »

Il était temps que les projecteurs soient braqués sur DAAU pour leurs 25 ans d’existence. C’est une musique répétitive, voire minimaliste qui ne manque pas de charme, à l’orchestration soignée : les chemins de la musique sont impénétrables, une musique classique de notre temps aux instruments anciens (à notre époque !) comme le violon, le violoncelle ou l’accordéon… Mais c’était sans compter sur la musique punk et le jazz !




Roel Van Campen déclare : « A nos débuts, nous étions beaucoup plus énergiques. Nous jouions d’ailleurs trop de notes… Aujourd’hui, j’apprécie plus de placer la bonne note au bon moment que d’en faire beaucoup trop… » Roel est l’un des deux survivants du groupe d’origine, il tient ces propos au Reflektor de Liège le 4 mai 2017. Mais c’était un autre temps où les réseaux sociaux n’existaient pas ou, du moins, étaient balbutiants…
Le groupe auquel se sont adjoints les frères Lenski (qui l’ont quitté dès 2010) revisite son répertoire, il est à noter que le groupe dans sa nouvelle configuration s’est fait accompagner par une batterie (concession au jazz ?). Disque anniversaire puisque DAAU puise dans ses neuf albums studio pour composer ce nouvel opus… Une sorte de best-of (quel vilain terme) ! C’est une musique soignée dans la droite lignée de la musique populaire ou de la musique dadaïste, c’est une musique expérimentale qui égrène ses notes avec une certaine lenteur bien que l’époque soit à la vitesse. La nostalgie n’est jamais absente ; l’accordéon dialogue superbement avec les instruments traditionnels tant le modernisme n’est jamais bien loin tant dans la sonorité que dans le climat mental… Il y aurait encore bien des choses à dire, en particulier sur le sort fait à la voix qui se garde bien de couvrir la musique. Le rythme évoque parfois les musiques ethniques…

Au total, c’est un enregistrement ébouriffant, qu’il faut absolument écouter quand on ne connaît pas Daau…

Lucien Wasselin



(Chez les bons disquaires. distribution : Martingale, Jean-Philippe Béraud ; adresse électronique jp@martingale-music.com ou tel : 01 43 73 48 77).



lundi 22 octobre 2018, par Lucien Wasselin

Remonter en haut de la page
-2018 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0