Retour à l’accueil > Actualité > Rendez-vous d’été

Brèves du troisième trimestre 2017

Rendez-vous d’été

Comme à chaque saison, Texture propose dans cette pages des rendez-vous littéraires : rencontres, lectures, spectacles, hommages, ainsi que des brèves concernant les prix, hélas aussi les disparitions, et quelques informations pratiques…



Anne Cameron & Jean-Michel Hernandez entre mes lignes...

Lectures & rencontres à Gaillac, Toulouse et Carcasonne.

La compagnie Autres Mots porte la parole des écrivains dans ses cycles de lectures, elle a choisi de mettre en valeur l’œuvre littéraire de Michel Baglin à l’occasion de la réédition de son livre « Entre les lignes » (éd. Le Bruit des Autres), ainsi que de son dernier recueil de poésie « Un présent qui s’absente » (éd. Bruno Doucey).
Plusieurs lectures sont prévues par Anne Cameron et Jean-Michel Hernandez, en présence de l’auteur.

Vendredi 8 septembre à 19h à la librairie Attitude à Gaillac
Samedi 9 septembre à 11h à la librairie Ombres Blanches à Toulouse
Samedi 23 septembre à 10h30 à la librairie Mots et Cie à Carcassonne

Toutes les infos ici



Maram Al Masri au Mirabilia Museum de Penne du Tarn



« Ecrire, c’est vivre au bord d’une falaise et s’accrocher à un brin d’herbe ». Ainsi s’exprime Maram Al Masri, la poétesse née à Lattaquié en Syrie, et qui vit en France depuis plusieurs années (voir ici http://revue-texture.fr/par-la-fontaine-de-ma-bouche-la.html ) .Elle sera l’invitée le Samedi 23 septembre à 20h30 du Mirabilia Museum de Penne du Tarn (81140), Place Sainte Catherine.
Par la magie des mots assemblés sans emphase, comme dans un murmure, Maram évoque tour à tour dans ses nombreux recueils, la jeune fille de Lattaquié, le soleil, l’amour, l’exil, les blessures.... Sa poésie est ce « brin d’herbe » fragile promesse de liberté, d’humanité à travers l’espace et le temps. Elle est aussi le « bord de la falaise », image de la trahison, des menaces... Maram Al-Masri représente la voix féminine la plus touchante et singulière du monde arabe et bien au-delà.
Vous serez accueillis par Pierre Malrieu, inventeur et conservateur de ce lieu privé, à la fois musée, centre de réflexion et d’activité culturelle. Participation libre, les places sont limitées par l’espace ...merci de prévenir de votre présence. Contact : Pierre Malrieu au 07 86 61 24 44



Récital « Chemins d’encre » à Muret le 13 octobre

Jean-Claude Delalondre lit et dit Michel Baglin


Le comédien Jean-Claude Delalondre a conçu un récital à partir de mes textes (poèmes, récits et nouvelles) qu’il a porté à la scène à Avignon et que j’ai beaucoup apprécié. Il l’a peaufiné sous le titre « Chemins d’encre » et le donnera au Théâtre municipal de Muret (31), le 13 octobre 2017 à 20h30 heures, à l’invitation du Prix du Jeune Ecrivain. Un récital d’une belle intensité.

Le récital comprend des extraits de :
« Chemins d’encre », (Editions Rhubarbe)
« Un présent qui s’absente » (Bruno Doucey)
« Entre les lignes » ( La Table Ronde, réédition Le bruit des autres)
« De Chair et de mots », (Le Castor Astral)
« La part du diable et autres nouvelles noires » (Le bruit des autres).
« L’Alcool des vents » (Le Cherche-Midi réédition Rhubarbe)
un extrait de presse : Michel Baglin par Jérôme Garcin
« Eaux troubles » (Petra)
« Les mots nous manquent » (inédit)

En savoir plus



Académie Mallarmé : hommage à Guillevic et récital



L’Académie Mallarmé tiendra sa séance de rentrée le mardi 3 octobre à l’Hôtel de Massa de la Société des Gens de Lettres.
Elle débutera à 16h30 par la réception de deux nouveaux membres, Paul Farellier et Michel Baglin et se poursuivra par la délibération pour le Prix Mallarmé et le vote final pour le Prix 2017.
La séance sera ensuite ouverte au public à 18h30 pour accueillir les invités à la seconde partie de la séance ouverte au public. Avec au programme :
Un bref rappel de l’histoire de l’Académie par Bernard Fournier
Un hommage à Eugène Guillevic par Jean Orizet et lectures de poèmes de Guillevic par Lionel Ray, Bernard Fournier et Sylvestre Clancier
Un récital de poésie par les lauréats du Prix Mallarmé du XXIe siècle.
Fin de la séance 20h30 et verre de l’amitié
Académie Mallarmé à l’Hôtel de Massa. 38, rue du Faubourg Sazint-Jacques 75014 Paris.



Décès de Jean-Marie Berthier


J’apprends le décès dans un accident de la circulation, le mardi 8 août, de Jean-Marie Berthier, à l’âge de 77 ans.
Après avoir enseigné le français sur les cinq continents, ce proche de Pierre et Colette Seghers s’était retiré dans les Alpes. Son œuvre poétique, marquée à jamais par la disparition accidentelle de deux de ses enfants, se veut un chant d’amour et de fraternité avec les autres, qu’ils vivent dans les montagnes de haute Tarentaise, les forêts du Cambodge, les déserts d’Afrique, les terres d’Amérique latine ou sur les îles perdues d’Océanie.
Chagrin, espérance, révolte se mêlent dans cette poésie écrite à hauteur d’homme. Parmi ses éditeurs, Fanlac, Rougerie, Le nouvel Athanor, Le bruit des autres… La revue Phoenix lui consacre son dernier numéro qui vient de paraître.
Il avait confié à Bruno Doucey, à qui il était uni par une très ancienne complicité et une profonde affection, la publication de son dernier recueil de poèmes, dédié à ses petits-enfants, « Ne te retourne plus », qui est en librairie depuis début septembre.

Un hommage à Jean-Marie Berthier aura lieu au théâtre Toursky à Marseille lors de la table ronde du samedi 23 septembre 2017, entre 14 et 16 heures (dans le cadre de « Toursky les journées folles » des 22 et 23 septembre). À celle-ci prendra part Bruno Doucey. En ouverture aura lieu une lecture du poème "Aime" par la comédienne Patou Macaux, ainsi qu’une lecture à deux voix (Caroline Rouet et Karim De Broucker) du poème "La jeune fille et le chevalier" (MLD éditions, 2009)



« Lettres d’un athée... » sur Radio Grand Ciel


J’ai été l’invité de Christophe Jubien sur Radio Grand Ciel pour son émission La vie de l’esprit, le 3 juillet 2017. Cette fois, ce n’était pas pour parler de poésie mais de religion et de politique, au sujet de ma fiction épistolaire. On l’écoute ici.



« Eaux troubles » sur les ondes


J’ai été l’invité de Jo Peron sur Radio Mon Païs pour son émission « Là-bas sous les étoiles » le mercredi 26 avril à propos de mon recueil de nouvelles, « Eaux troubles »..

Windows Media Audio - 7.9 Mo

Christian Saint-Paul, poète mais aussi infatigable passeur de poésie, m’a invité à dans son émission « Les Poètes », sur Radio Occitanie (voir ici ) le 1er juin à l’occasion de la parution de mon recueil de nouvelles « Eaux troubles » (éditions Petra).Voir la présentation.
On peut l’écouter en cliquant ci-contre.


Pourquoi Texture et comment ?



Cécile Guivarch, poète et critique, anime un beau site, Terre à Ciel, auquel il m’a été donné de participer par un entretien. C’était l’an dernier, j’avais donc répondu aux questions de Cécile concernant Texture « papier » et numérique, son histoire, son fonctionnement.
On peut lire cette interview ici et découvrir la richesse de Terre à Ciel par la même occasion.



Les ateliers d’écriture du Prix du Jeune Écrivain



Le Prix du Jeune Écrivain n’est pas seulement un prix remis chaque année à un jeune auteur, l’association organise également à Muret (Haute-Garonne), près de Toulouse, diverses manifestations, spectacles, etc. et notamment des ateliers d’écriture avec des écrivains de renom.
Depuis 20 ans, le Prix du Jeune Écrivain propose ces ateliers d’écriture ouverts à tous les âges, dans une ambiance très conviviale et à des tarifs accessibles. Ils ont ainsi accueilli plus de 1.000 stagiaires venus de toute la France, de Suisse, d’Algérie, du Maroc, du Burkina Faso, du Venezuela, du Québec, du Tchad, du Liban, de Madagascar, du Cameroun, de Belgique, d’Haïti...
Cette année, une première session se déroulera du samedi 8 juillet au mercredi 12 juillet avec Alain Absire, prix Femina, Jean Claude Bologne, prix Rossel, Georges-Olivier Châteaureynaud, prix Renaudot, Michel Lambert, prix Rossel.
Une deuxième session aura lieu du Vendredi 14 juillet - Mardi 18 juillet avec Jean-Noël Blanc, prix Renaissance de la Nouvelle, Sylvestre Clancier, prix de Poésie Pierrette-Micheloud, Mercedes Deambrosis, bourse Thyde Monnier de la SGDL, Dominique Fabre, prix Marcel Pagnol.
Il reste encore des places.
Les ateliers d’écriture ont lieu à Muret (Haute-Garonne). Accès direct de Toulouse par autoroute, train, car et bus. 12 stagiaires par atelier. Locaux climatisés : Ecole Municipale d’Enseignement Artistique Nicolas Dalayras (E.M.E.A.) 23, rue du Maréchal Lyautey. 31600 Muret.
Tarifs pour une session : Salariés et retraités : 285 €. - Étudiants et demandeurs d’emploi : 195 € (sur présentation d’un justificatif). Adhésion obligatoire à l’association : 10 €. Possibilité d’hébergement.. Pour tout renseignement, contactez Francine Perez y Muñoz. Prix du Jeune Ecrivain - 18, rue de Louge BP 40055 - 31602 Muret Cedex. Tel 05.61.56.84.84 - pm.pje@orange.fr Site internet : http://www.pjef.net/



« L’art en chemin » : 17 et 18 juin dans l’Oise



L’association « L’art en chemin » propose des activités et des évènements au sein de la communauté de communes du Cœur Sud Oise et au sein de plusieurs villages de l’Oise : Rully-Bray, Balagny-sur-Aunette, Raray, Trumilly. L’objectif est de créer un cercle vertueux engendrant du lien social dans un milieu rural. Pour tisser ce lien, l’association anime différents événements culturels, en utilisant notamment le prétexte des promenades et des randonnées pour que les citoyens de tous âges se rejoignent autour de l’art, du patrimoine et de l’écologie.
C’est ainsi que sont proposés Les chemins d’exposition se situent à Rully-Bray, Raray, Trumilly, Balagny-sur-Aunette, Senlis (Parc écologique) jalonnés par des nouvelles de nombreux auteurs. L’Art en chemin 2017 a pour thème : « Animal ». L’inauguration aura lieu les samedi 17 et dimanche 18 juin 2017. La clôture aura lieu le samedi 23 septembre 2016.
Pour en savoir plus et pour lire les nouvelles, aller ici.
L’inauguration qui aura lieu le week-end des 17 et 18 juin prévoit outre la randonnée, des expos, lectures, déjeuners champêtres, etc. Voir le programme.



S’absenter mis en musique, en voix et en images



S’absenter est une suite de cinq sonnets extraite de mon recueil « Un présent qui s’absente » (éd. Bruno Doucey) que le musicien et chanteur Sam Telam a mise en musique et interprète avec force et émotion. C’est une surprise qu’il m’a faite et j’ai eu envie de la partager. J’e l’ai donc transformée en une vidéo que l’on peut regarder et écouter en cliquant ici.

Voici ce qu’en a dit Sam : « A la lecture du poème " S’absenter" de Michel Baglin, un sentiment de "saudade" s’est fait jour en moi, avec cet indicible espoir qui fait de la "saudade" des lusophones un remède à la mélancolie tout comme une nourriture spirituelle à partager. Immédiatement, s’est imposée une forme de musique symphonique commençant par un motif très simple de pizzicati et de contrebasse, une représentation du temps qui s’écoule ? Une clepsydre éphémère destinée à se cacher sous les assauts des bois, des cuivres et de la barcarolle des violoncelles pendant que les violons et alti semblent immobiliser la pensée du poète. (…) Toutes celles et ceux qui ont cherché et cherchent encore le lopin de terre qui les accueillera pour transmuter leurs peines et sanglots en une vibrante ode à la vie, entendront cet appel à se "re-con-naître", en clair à "naître encore avec" l’Autre. »



Sète : Voix Vives du 21 au 29 juillet


JPEG - 70.6 ko
Au cœur du Festival, La Place du Livre permet aux éditeurs et aux libraires de proposer les recueils des poètes invités ainsi qu’un panorama de la poésie contemporaine.

Chaque année au mois de juillet, le Festival de poésie « Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée » accueille à Sète plus de cent poètes venus de toutes les Méditerranées. Ils sont entourés d’artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens qui offrent avec eux une approche plurielle de la parole poétique.
De nombreuses rencontres sont proposées chaque jour dans des lieux accessibles à tous : places, jardins publics ou privés, rues, lieux du Patrimoine situés dans une partie historique de la ville retenue pour être Le Village du Festival.
L’édition 2016 du Festival a rassemblé 65.000 spectateurs, témoignant ainsi combien les voix des poètes de la Méditerranée demeurent « vives » à Sète, à la fois vivantes et vivaces, essentielles et nécessaires. De provenances très diverses, ils sont venus pendant 9 jours pour de nombreuses et belles rencontres, pour retrouver les poètes et tous les artistes qui les accompagnent, ou pour découvrir la poésie, aisément accessible lorsqu’elle est proposée dans les lieux du quotidien.

JPEG - 44.4 ko
La poésie est dans la rue

En 2017, pour sa 20e édition et sa 8e édition à Sète, le Festival proposera comme à l’accoutumée plus de 680 événements poétiques et musicaux, depuis 10 heures le matin jusqu’à minuit. Autant de parenthèses précieuses offertes généreusement par les poètes venus de nombreux pays de toutes les Méditerranée : des siestes poétiques et musicales dans des transats, dans des hamacs, des lectures sur un vieux gréement accompagnées de musiciens, à bord de voiliers ou de grandes barques, des dialogues entre des poètes de toutes les cultures, des poésies rythmées par la musique des langues, dans des jardins, à l’ombre de grands arbres, sous une tente caïdale, dans les rues transformées elles-mêmes en jardins, des rencontres mêlant poètes, comédiens, musiciens, conteurs, chanteurs, une Place du Livre accueillant de nombreux éditeurs et de nombreuses rencontres, des lectures à la chandelle, des spectacles au Théâtre de la Mer et dans le jardin du Château d’eau…

Un accès à tous de la poésie est favorisé par la gratuité à toutes les rencontres poétiques. Seules sont payantes les entrées des spectacles au Théâtre de la Mer.

Mes animations
Pour ce qui me concerne, je vous donne rendez-vous chaque jour, de 11h30 à 12h30 sur la place du Livre, pour la présentation d’une maison d’édition ou d’une revue en compagnie de leurs animateurs.
Je serai également en lecture le samedi 22 juillet, de 18 à 19 heures, en haut du Mont Saint-Clair, pour une « Lecture panoramique » ((Navette gratuite, départ à 17h30 rond-point du Môle)
Puis le jeudi 27 de 17 à 18 heures sur le Parvis chapelle du Quartier Haut.
Enfin le samedi 29 juillet de 19 heures à 20h30 pour une Lecture en barque Départ des barques quai de la Résistance (au pied du café Le Tabary’s).

En savoir plus



vendredi 15 septembre 2017, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



« Aie ! Un Poete ! » à Toulouse


« Aie ! Un Poete ! » est un spectacle-lecture interactif et musical proposé par Anne Rebeschini dans une mise en scène de Alexandre Louschik et d’après l’œuvre de Jean-Pierre Simeon ( lire ici ). On y célèbre les poètes d’il y a 1000 ans à nos jours, de Lao Tseu à Michel Cosem, en passant par François Villon, Jacques Prévert ou encore Vladimir Maiakovski !
Cette lecture musicale interactive est proposée au Grenier Théâtre de Toulouse par la Compagnie des Sens du 11 au 14 octobre 2017 à 20h30.
Un partage, une fête, une communion entre les poètes, l’actrice et le public pour trouver le poète qui est en chacun de nous ! Surprise, étonnement, échange, joie, humour et émotion sont au rendez-vous pour un éveil à la poésie !
Grenier Théâtre de Toulouse :14 Impasse de Gramont, 31200 Toulouse. Téléphone : 05 61 48 21 00
Réservations ici



Prix Lucienne Gracia-Vincent

Pour la deuxième année est organisé un prix en l’honneur du poète Lucienne Gracia-Vincent avec le soutien de la Fondation Saint-John Perse, doté d’une somme de 250 euros pour le lauréat. Il sera décerné pour la deuxième fois, le vendredi 29 septembre 2017 à 19h 30 (soirée de lectures et de dialogues) au lieu même de la Fondation.
Ce prix a pour but de promouvoir une création poétique, musicale ou picturale, de forme libre et qui s’inscrit dans une double perspective : rendre compte d’un monde sous influence de la beauté et livrer une réflexion sur l’acte créatif.
Pour participer à ce concours, s’adresser à la Fondation Saint-John Perse ou consulter le site ici. Le site s’attache à définir l’œuvre et la personnalité de la poète, à donner le règlement pour concourir.
A cet effet, le candidat est invité à présenter un recueil ou un groupement de compositions, et à les accompagner d’une présentation de son projet.
Envoi des œuvres en 2 exemplaires entre le 30 avril et le 20 juillet à la Fondation Saint-John Perse Cité du Livre, 8-10 rue des allumettes, 13100 Aix-en-Provence.



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0